Tag Talk

Sébastien Meunier

Sébastien Meunier illustration 1
© Villalobos
Sébastien Meunier illustration 2
Ann Demeulemeester Fall/Winter 2018
26/03/2018 - Margaux Warin

Passer de l’ombre à la lumière, une transition qui peut s’avérer difficile pour les créateurs, et pourtant c’est avec subtilité et succès que le français Sébastien Meunier a succédé à Ann Demeulemeester en 2013, qui l’avait désigné elle-même, à la tête de sa maison éponyme. Avant cela, il a travaillé pour une autre maison belge: Martin Margiela, à l’Homme. Contacté en 2010, par Ann Demeulemeester pour s’occuper des collections Homme, il avait donc une parfaite connaissance de l’univers poétique, artistique et romantique de la marque, qu’il ré-interprète aujourd’hui à sa manière, différente mais tout autant tissée d’émotions. Depuis son arrivée, ses collections explorent l’innocence, la délicatesse, mais aussi la force avec un côté plus sombre, et des coupes aériennes qui jouent avec les genres. Sa dernière collection illustrait le pouvoir de la femme: des pièces fluides et déstructurées, soulignées par des ceintures en cuir détachées, des silhouettes qui ressemblaient à des armures, mais synonymes de liberté.


Quelles étaient vos inspirations pour cette collection?
Le point de départ de cette collection était un livre de William Blake, Songs of Innocence and of Experience. La collection Hommes était plus inspirée de the Songs of Innocence… et la collection Femmes de …Experience part. L'idée était de dévoiler la fragilité dans la collection Hommes et la force dans celle de la Femme. 
J'ai beaucoup été inspiré pour cette collection par Mary Shelley, féministe et auteur de Frankenstein. Elle était également la fille de la secrétaire de William Blake.
 
 
Avec quels matériaux préférez-vous travailler?
La laine classique et le cuir.
 
 
Est-ce que votre démarche change lorsque vous travaillez sur vos collections Homme ou Femme? 
Les deux collections sont très liées et développées en même temps, du choix des matières à celui des coupes (épaules, taille...), et les deux viennent de la même inspiration. On ne prête pas trop d'attention au genre; les hommes ont un côté féminin très fort et les femmes un côté masculin très fort lui aussi. 
 
 

De combien de temps avez-vous besoin pour créer une collection?

3 mois pour chaque collection.

 
L'endroit qui vous inspire le plus ?
L'Italie m'a toujours beaucoup inspirée. 
 
 
Quel(s) ariste(s) vous inspire(nt) le plus ?
Chaque saison, je m'intéresse au travail d'un artiste différent. 
Cette saison, je me suis beaucoup inspiré du travail de William Blake. 
 
 
Le film qui reflète le mieux votre esthétique: 
Francis Coppola’s Dracula.
 
 
Si vous pouviez vivre dans une autre époque, laquelle serait-ce et pourquoi?
La Renaissance à  Antwerp. C'était l'âge d'or de la ville.
 
 
Quel a été votre challenge le plus important lorsque vous êtes devenu le directeur artistique de Ann Demeulemeester?
Respecter l'ADN de la marque tout en restant fidèle à moi-même et mon esthétique. 

SHARE