Léa Seydoux

Léa Seydoux illustration 1
Courtesy of Louis Vuitton
30/05/2018 - Margaux Warin

La femme Louis Vuitton est libre, moderne, indépendante et affranchie. Léa Seydoux est cette femme, qu’elle incarne aussi bien dans sa carrière que dans ses choix de rôles sur grand écran. Égérie de la Maison depuis 2016, l’actrice française est habillée par Louis Vuitton lors de ses apparitions sur le tapis rouge, très récemment lors de la montée des marches du Palais des Festivals à Cannes où elle était membre du jury. Ce lien fort est dû à la forte proximité qui lie Léa Seydoux et Nicolas Ghesquière: elle partage le goût du directeur artistique pour l’art sous toutes ses formes et une une vision de la mode qui tend à libérer et donner du pouvoir aux femmes. À l’occasion du défilé Cruise 2019 de Louis Vuitton, nous retrouvons Léa à Saint Paul de Vence où elle nous parle de son attache si particulière avec la Maison et Nicolas Ghesquière.


La Femme Louis Vuitton Resort 2019 en trois mots:

Elle ne se décrit pas en trois mots mais je vais essayer. Évidemment contemporaine, insoumise, masculine. 

 

Depuis plusieurs saisons, vous collaborez avec Nicolas Ghesquière. En quoi pensez-vous que votre style soit proche de sa vision de Louis Vuitton?

Je pense que Nicolas s’inspire de plusieurs styles, c’est ce que j’adore son éclectisme. Il a une façon de mélanger les époques que je trouve incroyable et pour moi c’est ça la modernité. C’est vrai que la modernité s’inspire forcément du passé, on ne peut pas en faire fi, et ce qu’il fait est très contemporain mais avec une vraie profondeur. 

 

Tous les défilés Louis Vuitton ont lieu dans des musées. Pensez-vous que ce lien si fort avec l’art soit en train de définir la Maison? 

J’avoue que la culture est fondamentale et Nicolas s’en inspire énormément. On le sent dans ses créations, on sent ses inspirations. C’est extraordinaire d’avoir fait ce défilé ici. La Fondation Maeght est un lieu emblématique.

 

Votre look préféré?

Je ne pourrais pas en choisir un mais j’ai adoré le costume, les vestes oversize et les sacs.

 

Le dernier voyage qui vous a inspiré?

La Bretagne. J’adore l’odeur.

 

Si vous pouviez vivre dans une autre époque, laquelle serait-ce et pourquoi?

Je pense pas que je vivrais forcément dans notre époque. Je ne pourrais pas dire une époque mais peut-être les années 50, l’après guerre.  J’aurais aimé être un peu plus enthousiaste, le monde d’aujourd’hui est extrêmement violent, d’une violence fastidieuse. 

 

SHARE